PARKING PAYANT : ETAT DES LIEUX NOVEMBRE 2016

lundi 21 novembre 2016
par  YvesG
popularité : 99%

Le collectif des usagers du TER du Pays Voironnais met à disposition ci-dessous un état des lieux qui peut servir d’argumentaire pour vous aider à interpeller vos conseillers communautaires sur le vote qu’ils feront le 29 novembre dont l’objectif est de rendre payant les parkings relais des gares de Rives et Moirans.

Vous trouverez une version téléchargeable à la fin de cet article.

N’hésitez pas à vous en servir, et vous déplacer très nombreux le 29 novembre pour 19h au siège de la CAPV, immeuble le Quartz, juste derrière la gare de Voiron

1 - La concertation.

Le débat a été ouvert, constructif ; il a mobilisé une quinzaine d’heures environ, des citoyens motivés (usagers, associations, Conseil de développement, techniciens, élus, …).
C’était une mascarade : aucun des scénarios proposés au vote des élus communautaires n’est issu des conclusions de la concertation. Seul choix possible, la tarification, avec un montant variable selon la situation du parking : montant inchangé par rapport au vote du 26 janvier. C’est comme si la concertation n’avait pas existé.

1re conclusion : le processus démocratique est fortement remis en cause par certains élus occupant des postes clés au Pays Voironnais.

2 - Le manque d’anticipation.

Il ressort du document de synthèse de la concertation, que le pôle d’échanges de Moirans joue déjà un rôle très important, en terme de capacité de stationnement, parmi les autres pôles d’échange du Voironnais, rôle qui va s’amplifier. (« [les collectivités doivent] considérer le pôle d’échanges de Moirans comme l’une des principales futures portes d’entrée dans l’agglomération et l’un des futurs outils d’échange entre l’agglomération grenobloise, le Pays Voironnais et la Bièvre » ).
A Moirans, afin de résoudre la saturation future des parkings, on vient de construire un silo. Mais dans le même temps on prévoit de supprimer le parking Coste2 situé au sud de la gare.
Par rapport au nombre de places offert actuellement, l’augmentation du nombre de places ne sera que de 90 places environ. C’est comme si le Pays Voironnais avait dépensé 4,2 M€HT pour construire un silo … de 90 places, soit 46 000 €HT la place !

2e conclusion : une gestion incompréhensible amène à un coût de la place de stationnement exorbitant.

3 - Le bilan financier pour une mise en tarification à Moirans

D’une part, il est prévu : un contrôle d’accès, un système de paiement, un gardiennage partiel (6-9h - 5 j/7). Les services techniques calculent un amortissement sur 7 ans (durée de vie du matériel) : coût annuel 67 000 €/an sur 7 ans. Recettes prévues, 90 000 €/an, pour un taux de remplissage hypothétique de 75% avec un abonnement à 20 €/mois.
Au mieux le gain serait de 20 000 €/an pour le Pays Voironnais. A confronter au budget de fonctionnement du réseau de transport de 10,5 M€/an (<0,2%).

D’autre part, la maintenance des parkings des pôles d’échange du Voironnais (nettoyage, entretien) est assurée actuellement par le Pays Voironnais, pour un coût de 50 000 €/an, soit 350 000 €/7 ans. Dorénavant cette maintenance sera confiée à un prestataire pour ≈169 000 €/an, soit 1183 000 €/7 ans.
Le dogme de certains élus est « usager-payeur », afin d’éviter de charger le contribuable. On peut comprendre cette position.
Mais ici, la mise en place de la tarification et sa perception, en tenant compte des recettes, coûtera au contribuable 81 500 €/an pour un taux d’occupation illusoire de remplissage de 75%, 52 280 €/an avec un taux d’occupation irréaliste à 100%.

3e conclusion : l’objectif de transférer les charges du contribuable vers l’usager est complètement raté, avec un constat affligeant : le Pays Voironnais, le contribuable et l’usager des parkings (également contribuable, donc double peine pour lui), perdent.
Mais qui gagne ? Vinci ...

4 - Les conséquences pour les parkings de Tullins, Voreppe, Réaumont

Pour l’instant seuls les parkings de Moirans et Rives sont concernés par le projet de tarification.
Mais selon le principe légal d’égalité devant le service public, on ne voit pas pourquoi, à brève échéance ils ne seraient pas payants eux aussi.

5 - L’aspect sécuritaire

Les services du PV ont demandé à la gendarmerie de Rives un rapport sur les incidents dans le parking de la ville, qui indique que ceux-ci sont exclusivement des dégradations matérielles sur le parking lui-même.
D’ailleurs la concertation a souligné que : « La surveillance des parkings ne répond pas à un besoin exprimé par les usagers ».
Par ailleurs, une surveillance uniquement de 6h à 9h du matin ne correspond à rien car ce n’est évidement pas dans cette tranche horaire qu’il pourrait y avoir un problème sécuritaire, mais aux heures creuses quand il n’y a pas de passage dans les parkings !

Conclusion générale :
Une vision étriquée, basé sur le dogme « usager-payeur », conduit à voter des solutions très coûteuses pour la collectivité et contre-productives pour l’efficacité du système de déplacements sur le plan environnemental : la mise en tarification présente le gros risque de renforcer l’usage de la voiture au détriment du train.
La concertation a éclairé un point fondamental, partagé d’ailleurs par les élus porteur du principe de tarification : le pôle d’échanges de Moirans s’inscrit dans un système de déplacements réduisant la pollution de la Métropole Grenobloise, son financement ne doit plus être supporté exclusivement par le Pays Voironnais.
Aucun des scénarios proposés au vote du Conseil Communautaire ne tient compte de ce constat.


Documents joints

PDF - 86.6 ko
PDF - 86.6 ko

Commentaires

Agenda

<<

2021

 

<<

Mai

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

17 décembre 2015 - Suite à l’article traitant des parkings de Moirans et Rives

Suite à l’article paru sur le site traitant de l’évolution des parkings de MOIRANS et RIVES, la (...)

4 décembre 2015 - [rue89] Régionales : on ne parle pas des trains en retard et c’est bien dommage

Je vous invite à lire l’article publié par le site rue89lyon. Cet article essaye de résumer les (...)

12 novembre 2010 - Le courrier envoyé à la Région suite à la desserte 2011

Suite au refus de la validation de la desserte 2011 par l’assemblée régionale, un courrier inter (...)

16 septembre 2010 - Le CGI refuse de re-évaluer sa participation aux travaux du sillon alpin dans sa phase d’électrification

Le CGI refuse de participer aux augmentations des coûts de la deuxième phase des travaux sur le (...)