RailZ, l’application qui se veut le Waze du rail pour informer les voyageurs

jeudi 8 mars 2018
par  NicolasW
popularité : 100%

La startup RailZ a déployé au niveau national son application mobile permettant aux utilisateurs d’informer les autres usagers du train en temps réel sur le trafic ou les retards

En s’inspirant du modèle communautaire de l’appli mobile Waze de Google pour la route, ce sont les utilisateurs eux-mêmes qui informent les autres usagers grâce à leur smartphone des incidents, retards ou pannes dont ils ont été témoins. L’application permet aussi d’indiquer la composition du train (1 ou 2 rames), les pannes de chauffage ou de climatisation à bord.

Après 9 mois d’existence et de tests, l’application est utilisée par 4000 des 11.000 utilisateurs quotidiens de la ligne SNCF Nancy-Metz-Luxembourg.

L’ayant téléchargée et testée ce matin, je peux confirmer que notre ligne Valence-Grenoble est couverte.

source :
http://bfmbusiness.bfmtv.com/highte...
http://www.lefigaro.fr/secteur/high...


Commentaires

Logo de OlivierM
RailZ, l’application qui se veut le Waze du rail pour informer les voyageurs
jeudi 8 mars 2018 à 08h36 - par  OlivierM

Agenda

<<

2021

 

<<

Mai

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

17 décembre 2015 - Suite à l’article traitant des parkings de Moirans et Rives

Suite à l’article paru sur le site traitant de l’évolution des parkings de MOIRANS et RIVES, la (...)

4 décembre 2015 - [rue89] Régionales : on ne parle pas des trains en retard et c’est bien dommage

Je vous invite à lire l’article publié par le site rue89lyon. Cet article essaye de résumer les (...)

12 novembre 2010 - Le courrier envoyé à la Région suite à la desserte 2011

Suite au refus de la validation de la desserte 2011 par l’assemblée régionale, un courrier inter (...)

16 septembre 2010 - Le CGI refuse de re-évaluer sa participation aux travaux du sillon alpin dans sa phase d’électrification

Le CGI refuse de participer aux augmentations des coûts de la deuxième phase des travaux sur le (...)