LA CAPV NE NOUS AVAIT PAS TOUT DIT LORS DE LA « CONCERTATION » SUR LES AVANTAGES DE LA MISE EN TARIFICATION DES PARKINGS DES GARES DE RIVES ET MOIRANS

jeudi 4 janvier 2018
par  YvesG
popularité : 91%

Retour à la gratuité du parking silo de Rives voté en toute hâte lors du dernier conseil communautaire du mois de décembre : mais quelle mouche a donc piqué le Président Bret et JF Gaujour ?

En fait, il aura fallu un an à ceux des élus, Luc Rémond en tête, ayant défendu avec force la tarification pour comprendre qu’en gare de Rives, depuis qu’il est devenu payant, il n’y a plus personne dans le parking silo. Ce n’était pourtant pas faute de leur avoir dit lors de la concertation, mais il est vrai que dans leurs têtes, cette concertation devait ne servir qu’à donner le change aux usagers, sans écouter ce qu’ils avaient à dire, puisque la décision était déjà prise. Lors d’une délibération tendue, les élus fermement opposés à ce projet n’ont pas pu inverser le vote (26 voix contre, 39 voix pour). Gérard Simonet contre toute attente ralliait le camp du parking payant.

Cependant, mais la chose est bien tardive, JP Bret semble avoir retrouvé la mémoire à un juger par ce qu’il écrit dans un courrier adressé à Luc Rémond en réponse à une missive de ce dernier manifestant son extrême mécontentement sur la tournure des événements lors du dernier conseil. JP Bret écrit :"
Je te rappelle les conclusions du comité de concertation que nous avions mis en
place : « Il existe des risques forts de « fuites au péage » et de développement par les
usagers de stratégies d’évitement vers d’autres gares ou vers des parkings ayant d’autres usages ou même via du stationnement sauvage en cas de mise en tarification du parking. »."

Lors du débat à ce conseil haut en couleur, selon ce que nous en savons par un article du DL, tout le monde semble découvrir, sauf Mr Roland Grambin qui a soulevé la question lors de la séance, que le fait d’avoir transformé un parking gratuit en parking payant entraîne l’obligation de payer une taxe foncière, qui pour Rives s’élève à 30 000 euros par an. Et combien pour Moirans ?

MAIS A QUEL MOMENT DANS LA CONCERTATION NOUS A T ON PRESENTE DANS LES SIMULATIONS FINANCIERES LE COUT DE CES TAXES ?....EH BIEN JAMAIS !

On résume la situation en vous rappelant les conclusions que nous avions faites de la « rentabilité » financière de la mise en tarification des parkings pour « soulager » le contribuable. Ce qu’il faut retenir, c’est qu’avec un taux de remplissage de 75% des parkings, la CAPV pouvait escompter percevoir 20 000 euros de recettes annuelles. La fréquentation de Rives, c’est quasi rien (4 abonnements pour 140 places), pour Moirans, sans que nous ayons de chiffres précis (on va s’y employer des le mois de janvier), c’est beaucoup plus. Il est vrai que les usagers de la gare de Moirans sont plus captifs de ce parking, que ceux de Rives.

A ce propos, toujours dans le courrier de JP Bret envoyé à Luc Remond, il est intéressant de souligner les termes employés par le Président, décidément bien mal renseigné par son vice-président Luc Rémond, qui nous a toujours présenté lors de la concertation le parking de Moirans comme un parking de ville, au même titre que celui de Voiron, le maire de Moirans nous expliquant que le quartier gare allait largement évoluer. Jugez en plutôt :
« S’agissant de ta (Luc Remond NDR) proposition de diviser par deux le montant de l’abonnement au parking des Tisserands à Voiron, nous pouvons bien évidemment en discuter mais cette proposition n’a aucun fondement au regard de la politique que nous poursuivons. Le parking de Voiron n’est pas un simple parking de rabattement comme peuvent l’être ceux de Moirans ou de Rives. »

A l’argument que nous avancions en concertation comme quoi si la CAPV rendait payant les parkings des gares de Moirans et Rives, ce seraient les premiers parkings de rabattement tarifés dans la région grenobloise, ces mêmes élus nous répondaient, Luc Remond et Gérard Simonet en tête, que non ces parkings sont aussi des parkings de ville....sans commentaires.....

C’est aussi sans doute dans un esprit d’équité que Luc Rémond engage au nom du PV sur sa propre commune de Voreppe des travaux d’aménagement de parkings en nappe mais sans appliquer sur sa commune le principe usager payeur... les usagers de Moirans qui payent les parkings en nappe parce que le parking silo est payant, apprécieront à sa juste valeur l’honnêteté intellectuelle de l’élu qui a été en charge de mener la concertation avec les usagers !

Pour autant, et comme nous l’avions prévu, on est très loin des 75% de remplissage !

Cela veut donc dire qu’en rajoutant maintenant le coût des taxes foncières liées à la mise en tarification des parkings, fait qui nous a été dissimulé (volontairement ou par ignorance, l’avenir nous le dira...) cette tarification coûte encore plus d’argent au contribuable. Il reste encore à rajouter à l’addition, les frais d’aménagement de barrières, caisse et reprises de travaux public qui pour Rives ne servent désormais plus à rien (quelques 90 000 euros pour l’ensemble des parkings). Bel exemple de gestion de l’argent du contribuable, tout cela au nom d’une position dogmatique (usager payeur) qui demande , il est vrai, moins d’efforts de réflexion et d’anticipation que de se projeter dans l’avenir en ayant conscience de l’ensemble des paramètres à contrôler pour assurer une chaîne de mobilité raisonnée.

CE QUI VA SE PASSER MAINTENANT :

  • nous allons demander à l’exécutif de la CAPV dès le mois de janvier de nous communiquer les charges additionnelles (taxes foncières parkings de Moirans) et de procéder à de nouvelles simulations financières intégrant TOUS les paramètres, et qui devront nous parvenir dans les plus brefs délais
  • aux vues de ces nouvelles simulations, nous demanderons à l’exécutif de la CAPV de remettre en débat la question de la tarification des parkings car on a demandé en novembre 2016 aux élus de se prononcer sur la question, sur la base de documents incomplets qui ne permettaient pas d’avoir une vision objective de la situation
  • notre position sera de demander la gratuité des parkings de Moirans et cela pour 2 raisons : le coût supplémentaire supporté par les contribuables, conséquence de la mise en tarification, et l’équité d’accès aux gares des usagers des TER. A noter à ce propos que le maire de Moirans, à la suite du conseil communautaire de décembre, et dans un nième retournement de veste, a envoyé un courrier à JP Bret lui demandant la gratuité des parkings de Moirans....au nom de l’équité des usagers justement.

Commentaires

Logo de Pierre Delva
LA CAPV NE NOUS AVAIT PAS TOUT DIT LORS DE LA « CONCERTATION » SUR LES AVANTAGES DE LA MISE EN TARIFICATION DES PARKINGS DES GARES DE RIVES ET MOIRANS
lundi 8 janvier 2018 à 19h21 - par  Pierre Delva

Le schéma économique choisi par la CAPV pour la gestion des parkings de Moirans et Rives était déjà stupide en soi, car coûteux pour l’usager et le contribuable. Il aurait pu être crédible s’il avait produit des recettes venant atténuer le coût global pour la collectivité. Mais la découverte tardive de ces coûts supplémentaires venant encore renforcer l’effort demandé aux contribuables, est tout bonnement scandaleuse dans le contexte. Ce manque de maîtrise du dossier par la CAPV, et son empressement à tarifer ces parkings malgre les conclusions de cette concertation pastiche, pourtant portées par la grande majorité des contributeurs, montrent la médiocrité des élus ayant voté la tarification de ces parkings. Soyons indignés par le manque de bon sens et les conséquences de cette gestion hasardeuse.
Pierre Delva, collectif reaumont/Saint-Cassien/La Murette

Agenda

<<

2021

 

<<

Mai

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

17 décembre 2015 - Suite à l’article traitant des parkings de Moirans et Rives

Suite à l’article paru sur le site traitant de l’évolution des parkings de MOIRANS et RIVES, la (...)

4 décembre 2015 - [rue89] Régionales : on ne parle pas des trains en retard et c’est bien dommage

Je vous invite à lire l’article publié par le site rue89lyon. Cet article essaye de résumer les (...)

12 novembre 2010 - Le courrier envoyé à la Région suite à la desserte 2011

Suite au refus de la validation de la desserte 2011 par l’assemblée régionale, un courrier inter (...)

16 septembre 2010 - Le CGI refuse de re-évaluer sa participation aux travaux du sillon alpin dans sa phase d’électrification

Le CGI refuse de participer aux augmentations des coûts de la deuxième phase des travaux sur le (...)