Coup de théatre au Conseil Régional, la desserte TER 2011 n’est pas votée par l’assemblée

dimanche 24 octobre 2010
popularité : 100%

En assemblée la semaine dernière, la desserte 2011 présentée par l’exécutif n’a pas été acceptée : Europe Ecologie, Front de Gauche, UDC ont voté contre. C’est la première fois que ce cas de figure se présente. Pourtant EE avait prévenu depuis des mois de sa position (vous trouverez en document attaché le communiqué du groupe).
Que va t il se passer maintenant pour le changement de service en décembre ?
Il y a fort à parier que ce service va quand même s’appliquer, car on voit mal comment le changer en profondeur maintenant pour une application à la mi décembre. Pour autant, les discussions doivent aller « bon train » en ce moment pour trouver un compromis acceptable.
Quoi qu’il en soit, il serait inacceptable que pour des raisons politiques, les usagers des TER soient pénalisés dans leurs déplacements.
Nous demanderons à rencontrer sans délais la Région pour qu’elle nous explique les raisons d’un tel blocage et quelles en seront les conséquences.


Documents joints

Avis-EE-TER2011
Avis-EE-TER2011

Commentaires

Agenda

<<

2020

>>

<<

Avril

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

17 décembre 2015 - Suite à l’article traitant des parkings de Moirans et Rives

Suite à l’article paru sur le site traitant de l’évolution des parkings de MOIRANS et RIVES, la (...)

4 décembre 2015 - [rue89] Régionales : on ne parle pas des trains en retard et c’est bien dommage

Je vous invite à lire l’article publié par le site rue89lyon. Cet article essaye de résumer les (...)

12 novembre 2010 - Le courrier envoyé à la Région suite à la desserte 2011

Suite au refus de la validation de la desserte 2011 par l’assemblée régionale, un courrier inter (...)

16 septembre 2010 - Le CGI refuse de re-évaluer sa participation aux travaux du sillon alpin dans sa phase d’électrification

Le CGI refuse de participer aux augmentations des coûts de la deuxième phase des travaux sur le (...)